Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 21:37
J'ai failli titrer "Ciel mon mari" !
Ou plutôt ciel, je suis bien marri !

1) j'suis pas gay !
2) J'ai déchiré mon ciel de toit lors de la dépose !

Alors évitez de faire comme moi, et faites l'outil spécial
au lieu de prendre un bête tournevis

Ne cherchez pas l'outil spécial sur eBay, il faut le confectionner suivant ces cotes :
En fait, un riflard (couteau de peintre épais) aurait certainement fait l'affaire, et surtout faire preuve de beaucoup PLUS de patience et de PLUS de méticulosité !


Note : cet outil est probablement inutile pour déposer les "cieux" de toit rigides (en plastoc) des trelles récentes produite en France. Il y a une vis à déposer à l'emplacement du rétroviseur derrière un cache rond. Sur le pourtour, il peut être clipsé ou pire collé...

1) Dépose de la frise :

La "frise" c'est la partie avant de la garniture de pavillon. On retirera les pare-soleils. c'est simple, il n'y a que trois vis "Parker" cruciformes.
Ne pas oublier la vis cruciforme au milieu de la baie de pare-brise.
 
Puis le second pare-soleil
 
Normalement, la frise vient toute seule, il y a une sorte de renfort en contreplaqué ou en isorel...
 
2) La baguette carton

Ci-dessous, l'erreur à ne pas faire : utiliser un tournevis trop petit ! Il faut soulever la bande de métal appelée "support latéral" qui pince la baguette de carton sur lequel est cousu la percale. (c'est le nom de la toile)
 
Au départ, ca marchait plutôt bien, mais j'ai fini par faire une déchirure
 
La, on voit bien la bandelette de carton.
 
On soulève et on tire vers le bas...
 
Au passage dépose du plafonnier... Qui avait faillit faire bruler la voiture dans les années 90 du fait de l'absence de fusible sur les mamies en 6 volts. Heureusement que j'étais à proximité pour l'éteindre ce jour là...
 
Et hop ! On reprend l'extraction de la baguette de carton
 
3) Les arceaux

Il faut extraire les arceaux à l'aide d'une pince plate... Ceux ci sont simplement clipsé.
 
L'arceau est glissé dans une gaine cousu dans le ciel de toit...
 
Une fois retirée la percale, j'enlève la thibaude. C'est l'un des deux trucs poilus, l'autre étant un avant bras trahissant les origines portugaises de l'auteur de ce blog !
On tirera d'un coup sec. Un peu comme quand madame s'épile à la cire....
 
Voici les bandes de thibaude, je pense qu'elles doivent servir a empêcher les arceaux de vibrer contre le toit en tôle.
 
Voilà un ciel de toit correctement déposé. C'est n'est pas l'original en tissus mais un modèle proche en skaï (merci à Doumé)
Néanmoins le motif est différent !
 
Si d'aventure vous en avez un de ce motif ci-dessous provenant d'une voiture de non fumeur, sachez que je suis preneur...
 
Voilà le ciel de toit soigneusement roulé, en attente d'un toujours plus lointain remontage...
 
A suivre...
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Wirehead - dans Tips Restauration
commenter cet article

commentaires

arkabal 08/10/2008 16:31

mince alors si j'avais lu ca avant je n'aurais pas arraché le dernier!!!

Wirehead 12/10/2008 11:10


Ben...à la relecture je me suis dit la même chose LOL !!!


Articles Récents